Certifié

Relaxations : Précaution d’emploi

Contre-indications et précautions d’emploi des Techniques d’Optimisation du Potentiel® et de toute méthode utilisant la relaxation

Nous voyons régulèrent des vidéos (YouTube) et des séances audio sur des sites proposant de la relaxation ou des techniques utilisant la relaxation sous la marque déposée de Techniques d’Optimisation du Potentiel®. Outre le fait qu’il s’agit d’une marque déposée, je ne cautionne ABSOLUMENT PAS ces pratiques qui mettent en jeu notre responsabilité et discréditent la méthode.

Pour moi, il est irresponsable de faire de la relaxation à distance SANS pouvoir OBSERVER son(ses) interlocuteur(s). Contrairement à une croyance répandue, la relaxation (ou toute techniques passant par la relaxation ou un état similaire) peut être mal vécue. En effet, la relaxation « ouvre les portes de l’inconscient »🧠 , « la boîte de pandore », donne accès aux informations mémorisées (volontairement ou involontairement). Elle peut donc être très mal vécue (réminiscences de soucis du quotidien, vécus traumatiques…) et en cas de réactions négatives, une prise en charge par l’accompagnant est INDISPENSABLE.

Les vécus négatifs peuvent avoir lieu pendant la relaxation, à l’issue ou quelques heures voire quelques jours après la séance !
Donc proposez UNIQUEMENT de la relaxation en formation ou accompagnement en PRESENTIEL ET en séquentiel (sauf si vous connaissez très bien la personne et que vous la voyiez bien).

Par ailleurs, la relaxation est contre-indiquée dans certaines pathologies psychiatriques.
Vous ne savez pas qui écoute ou regarde votre séance sur YouTube. Si c’est un psychotique il pourra faire une crise, si c’est un dépressif suicidaire il pourra passer à l’acte. Nous avons assez régulièrement des retours à ce sujet.

Enfin, la relaxation entraîne une hypovigilance et pour certaines, une hypotonie musculaire, qui peuvent durer jusqu’à 1h (inertie post-relaxation) donc à ne pas faire, par précaution, dans l’heure qui précède une activité nécessitant un niveau de vigilance et/ou une tonicité musculaire importantes.
Le risque d’accident est très important. Ce temps d’inertie peut être réduit à une vingtaine de minutes et même beaucoup moins si la Reprise Psycho-physiologique post-relaxation (ou post-séance pratique) est acquise, ce dont le Praticien TOP s’assurera.

J’explique tout cela en détail lors de nos formations.
Même si les cas qu’on me rapporte ne sont pas très fréquents, nous n’avons pas le droit dé déclencher un mal-être, voire une réaction pathologique.
D’autant, qu’en TOP il existe suffisamment de techniques faisables à distance.

Edith Perreaut-Pierre, conceptrice des Techniques d’Optimisation du Potentiel® (TOP), consultante, formatrice et préparateur mental