Fiche pratique : résoudre les problèmes avec le CPS

Le Creative Problem Solving (CPS) allie  processus structuré et techniques de créativité pour résoudre les problèmes de façon opérationnelle

Un peu d’histoire….

La méthode Creative Problem Solving a été élaborée par Sid Parnes et Alex Osborn. Ce dernier est également l’inventeur du brainstorming (voir la fiche pratique). C’est en collaborant que Parnes et Osborn font évoluer le brainstorming vers ce qui donnera naissance au CPS. Quelle est la différence entre ces deux méthodes ? Le brainstorming est une méthode de créativité, un outil parmi d’autres que l’on peut utiliser lors de la résolution d’un problème avec le CPS.

 

Le CPS est un processus plus global et structuré qui fait appel à :

  • Toutes méthodes de créativité servant à générer des idées,
  • Des rôles différents attribués aux acteurs du processus.

Le CPS est une démarche qui peut s’utiliser individuellement ou collectivement.

Tout comme le brainstorming, le CPS s’inspire du vivant à l’image d’une respiration

 

Nous l’avons déjà abordé dans l’article sur le brainstorming (lien) : à l’instar d’une respiration, la technique fait appel à :

  • Une inspiration (divergence) dans laquelle notre esprit produit un maximum d’idées en mettant de côté tout jugement.
  • Une expiration (convergence) pendant laquelle notre cerveau filtre, sélectionne, améliore, juge les idées.

Ces deux temps complémentaires, indispensables au brainstorming, le sont aussi à chaque étape du CPS.

 

Ce parallèle avec la respiration a été fait par Olwen Wolfe, spécialiste internationale des méthodes de créativité et tout particulièrement du CPS, dont elle a développé une approche validée par Sid Parnes et décrite dans son ouvrage « J!innove comme on respire ».

 

3 objectifs et 3 rôles principaux

 

Le processus se structure autour des 3 phases suivantes dont les finalités sont précises :

  • Clarifier l’objectif: explorer le défi et cadrer.
  • Produire des idées: explorer les réponses possibles et choisir un axe d’action
  • Préparer l’action: accompagner le changement et implémenter

 

Tout au long de la démarche, 3 typologies d’acteurs interagissent :

  • Le client : il porte le problème et le besoin. Il intervient tout au long du processus pour maintenir son implication.
  • L’animateur : il est responsable de la bonne application du processus (objectifs, étapes, méthodes de créativité choisies, temps de « respiration »…)
  • Le groupe ressource : il peut intervenir à différents moments en fonction des objectifs. Il est toujours sollicité lors de la phase « produire des idées ».

 

Il existe différentes utilisations du CPS dont le nombre d’étapes varient de 6 à 8. Nous privilégions un cheminement en 7 étapes :

L’efficacité de cette méthode est liée à un subtil équilibre entre pensée créative et pensée analytique. Respecter cette alternance et ce juste « dosage » est réellement un facteur clé de succès du CPS.

 

 « Creativity is just connecting things. When you ask creative people how they did something, they feel a little guilty because they didn’t really do it, they just saw something. »- Steve Jobs

Auteur : Sylvaine Scheffer.