Coévolution est intervenu à une table ronde organisée par la CCI française du Maroc

La Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM) a organisé pour ses adhérents une conférence sur le thème «Leadership et performance en temps de crise : stratégies de résilience».

 

 

Mustapha SEKKAT et RS – Rachid Sayass ont débuté ce débat par quelques éléments clés sur la résilience et le mental du leader en temps de crise.

Coévolution, représenté par Sylvaine Scheffer et Edith Perreaut-Pierre, a poursuivi en rappelant ce qu’était la résilience positive et l’intérêt dans ce domaine des apports des Techniques d’Optimisation du Potentiel ®.

 

La résilience. Ce terme est mis en avant comme une qualité de l’esprit, celle de résister aux traumatismes et aux aléas de la vie, de développer son agilité et sa capacité à apprendre et grandir d’évènements difficiles. Mais cet effet de mode ne doit pas gommer les souffrances, les blessés voire les morts de 2020 ou d’avant. 

 

La résilience « positive » : anticiper, se préparer, absorber, se reconstruire et évoluer

La résilience dite positive, permet d’avoir un degré d’agilité et de souplesse qui permet de minimiser l’impact du choc. C’est pourquoi l’être humain a intérêt à agir sur son quotient de résilience positive. Plus il saura évaluer comment son fonctionnement et ses ressources personnelles impactent sa capacité à faire face aux difficultés de la vie, plus il sera résilient.

 Comment agir pour augmenter sa propre résilience ?

En s’appuyant sur le travail mené en collaboration avec Guila Clara Kessous, nos 2 expertes ont identifié 4 axes pour augmenter son coefficient de résilience positive :

  • Apprivoiser ses émotions
  • Travailler une communication assertive
  • Augmenter sa perception « optimaliste »
  • Savoir déconstruire la méfiance……pour reconstruire la confiance

Les TOP permettent à chacun d’agir sur ces axes par de nombreuses techniques ; comme par exemple, la connaissance de soi, la gestion du stress, le dialogue interne, la valorisation…

Les bénéfices des TOP en période de crise

Le leader doit certes travailler sur la gestion de ses propres émotions, mais il est aussi attendu de lui qu’il accompagne et guide ses collaborateurs.

Des études scientifiques ont montré que les TOP avaient un impact positif sur :

  • La prise de recul
  • La confiance
  • La résistance aux pressions,
  • L’optimisation des processus de décision

Autant de qualités qui sont indispensables en cette période tourmentée.

Venez découvrir la Méthode TOP © lors de formations à distance ou en présentiel.

Contactez-nous pour en savoir plus.

 

Auteurs : Edith Perreaut-Pierre et Sylvaine Scheffer, Coévolution

 

Découvrez les formations aux Techniques d’Optimisation du Potentiel®