La pause estivale : l’occasion de changer de rythme et de vous ressourcer !

Que vous travailliez ou que vous soyez en vacances, profitez de ces mois de lumière pour prendre soin de vous…

 

 

 

Ce premier semestre 2020 a été éprouvant à tout point de vue : crise sanitaire, confinement, télétravail en mode dégradé, chômage partiel, maladie, deuil parfois…Ces semaines d’été, dont le programme aura peut-être été bouleversé, sont l’occasion de recharger les batteries, avec douceur…

Ralentir pour mieux ressentir et percevoir

 

Votre quotidien professionnel et parfois personnel vous fait courir à un rythme effréné ? Vous vous sentez enfermé dans des automatismes ou des réflexes conditionnés ? Vous êtes connecté en permanence : entre le téléphone portable, l’ordinateur, les messages, les visio conférences de ces derniers mois ? Votre environnement vous semble fait d’obligations : vous avez le sentiment que  votre hiérarchie, vos collègues, vos clients, vos amis, votre famille… ont pris le contrôle de votre emploi de temps. Obligations réelles ou obligations ressenties ? Peu importe, si vous les vivez comme telles, les mois d’été sont propices à quelques changements…

 

 

Pour changer de rythme, commencez tout simplement par faire des pauses, courtes ou longues, avec plaisir et sans culpabilité :

  • Pourquoi pas une sieste!  Une petite pause régénérative ou une grande sieste. La sieste est une contre-mesure physiologique aux perturbations du rythme veille/sommeil. C’est aussi une « baguette magique »  pour maintenir les performances physiques et cognitives (vigilance, prise d’informations, mémoire, compréhension des situations, prise de décision….). Parmi les différents types de sieste, une technique TOP : le temps de pause optimisé. A découvrir et appliquer en 15 à 20 minutes… une habitude qui pourrait devenir une excellente habitude !
  • Si vous preniez le temps de respirer à tout point de vue, à tout moment et en tout lieu.
  • Et puis, juste prendre le temps de ne rien « faire »… à découvrir ou à goûter car « ne rien faire, c’est déjà beaucoup ! »

 

Ralentir, c’est aussi (re)trouver les sensations de son corps et laisser émerger des émotions, des pensées, des rêves…

Prendre soin de soi, se reconnecter avec soi-même passe par se créer en de multiples occasions des petits instants qui éveillent nos sens :

  • Le toucher : marcher pieds nus sur le sable, dans l’herbe, dans l’eau. Toucher un arbre, des feuilles…se laisser toucher
  • La vue : laisser aller son regard sur l’inhabituel, regarder autrement l’habituel….
  • L’odorat : se remettre en contact avec sa respiration et son odorat. Sentir les plantes, sentir les mets, sentir les fruits de l’été….
  • L’ouïe : oser profiter des bavardages et des échanges. Et aussi oser écouter vos moments de silence et le silence de ce qui vous entoure….
  • Le goût : déguster autrement en prenant le temps, se laisser surprendre par des saveurs ou des mélanges inhabituels…

 

Se recentrer, se faire plaisir et cultiver son propre bien-être pour recharger ses batteries en énergie. Et si vous ralentissiez pour cultiver un terreau fertile qui vous permettra d’être plus présent à soi et aux autres ? Un terreau dans lequel les racines de vos actions à venir seront alimentées et pousseront avec plus d’énergie, de justesse et de sérénité…

 

 

Auteur : Sylvaine Scheffer.