Sommeil : profitez de l’été pour vous remettre au top ! Nos 4 conseils pour un sommeil de qualité

Fatigue accumulée, cerveau en surchauffe, rythmes perdus, mauvaise hygiène de vie…autant de facteurs qui agissent négativement sur la qualité de notre sommeil. Endormissement difficile, réveils fréquents, insomnies, fatigue chronique….Ces mots résonnent en vous ? Il est temps de profiter de l’été pour retrouver le bonheur de se mettre au lit et l’épanouissement du réveil après une bonne nuit de sommeil !

1. Se reconnecter à ses rythmes de sommeil

Profitez de la pause estivale pour observer et retrouver ses rythmes de sommeil. La bonne méthode ? Les vivre tout simplement ! Couchez-vous quand vous avez sommeil, réveillez-vous naturellement, soyez attentif au moment où vous baillez…Un conseil : notez ces rythmes pour ne pas les perdre de vue par la suite. Identifiez votre besoin en sommeil : 6,7,8 ou 9 heures … ?

 

2. Bougez et faites-vous plaisir !  

Et si les vacances étaient l’occasion de renouer avec des activités physiques ? Alliez sport et plaisir pour le bien de votre santé et de votre sommeil ! Les activités d’endurance (footing, marche rapide…) peuvent s’installer pour se prolonger après les vacances : dans l’idéal 150 mn/semaine en 3 à 5 séances. En cas d’activités sportives intenses, pensez à les terminer au moins 4 heures avant le coucher car elles gênent l’endormissement.

 

3. Mangez…bien

Prenez soin du repas du soir notamment : il doit être léger « comme un souper ». Tenez compte de l’effet stimulant des protéines. Privilégiez-les le matin et à midi ou pour vous maintenir éveillé. Éviter le soir car elles gênent l’endormissement.

4. Osez « la sieste attitude »

A adapter en fonction de vos besoins, 3 options pour l’été :
Sieste courte de 20 mn +/- 10 mn, dans un bon fauteuil : bonne récupération et peu d’effets négatifs.
Sieste longue de 1h30 et pourquoi pas 3h, au lit : en cas de grosse fatigue pour une récupération optimale. Mais attention aux effets négatifs possibles sur la nuit suivante !
Pour les initiés : Sieste TOP (ou Temps de Pause Optimisé) : environ 30 mn. Commencez par une relaxation type R3P et laissez-vous aller jusqu’au sommeil.

 

Et surtout passez d’agréables moments calmes, des veillées en famille et entre amis, des promenades en profitant bien du paysage et de la nature…tous ces moments contribuent à préparer vos nuits et améliorer la qualité de votre sommeil.

Ces bonnes pratiques ont guidé la création des outils de récupération contenus dans la boite à outils des Techniques d’Optimisation du Potentiel (TOP) ® . Pour aller plus loin dans le développement de vos capacités de récupération, vous pouvez consulter nos formations TOP.

 

Auteur : Edith Perreaut-Pierre, Coévolution