Les Techniques d’Optimisation du Potentiel (TOP)®: pour une QVT au TOP !

 «  Vous avez dit performance(s)  ?  », c’est sur ce thème que se tiendra du 17 au 21 juin 2019 la 16ème Semaine pour la qualité de vie au travail (QVT) du réseau Anact-Aract.

Cette édition questionnera la performance et son évaluationau-delà des seuls indicateurs financiers. Elle s’intéressa aux « pratiques qui permettent de trouver les «  bons équilibres  » entre les différents leviers qui contribuent à la performance (compétences, coopérations, engagement…). »

Autant d’enjeux qui me parlent car ils sont au cœur de la méthode TOP  que j’ai développée dans les années 90. Nul doute que cette semaine nous ouvrira l’esprit sur des pratiques intéressantes et à valeur ajoutée. Et je compte bien découvrir. J’en profite pour vous parler de celle que je connais le mieux et qui a fait ses preuves (validées scientifiquement).

 

En quoi les Techniques d’Optimisation du Potentiel contribuent à améliorer sa propre qualité de vie, au travail….et en dehors ?

Comme son nom l’indique, l’objectif de l’approche est d’optimiser son potentiel. Cela passe par la capacité à mobiliser ses ressources (compétences, savoirs, savoir faire, …) pour atteindre ses objectifs. L’approche est complète, elle permet de :

  • se préparer à l’action en amont et immédiatement avant,
  • réguler sa dépense énergétique et ses émotions pendant l’action,
  • récupérer à l’issue afin de « recharger les batteries »,
  • préparer les activités suivantes,
  • rester en pleine forme et motivé dans la durée.

Ce faisant et via des outils pragmatiques, opérationnels et utilisables de façon autonome, elle permet aux personnes qui la maîtrisent de gérer leur stress et leurs émotions en accélérant leur processus d’adaptation à l’environnement.

Des outils de récupération et de prévention de la fatigue viennent compléter la panoplie. Ils encouragent  une gestion pertinente de ses rythmes activité –repos.

Ces 3 bénéfices (motivation/ engagement, gestion du stress, gestion de la fatigue) permettent aux individus d’être plus sereins, plus efficients et plus agiles. C’est le début d’un cercle vertueux : la capacité individuelle à mobiliser son potentiel ouvre un vaste champ des possibles en termes d’interaction avec son environnement…

En quoi la méthode TOP contribue à améliorer la QVT au sein d’un groupe ?

 

Parmi les bénéfices de l’utilisation des TOP pour une équipe, on constate :

  • Renforcer la confiance en soi et dans les autres.
  • Améliorer la communication au sein du groupe, la cohésion et la synergie des équipes. Une meilleure communication a pour effet conséquent une diminution et une meilleure gestion des conflits.

Gérer plus efficacement les crises : les TOP aident à développer des compétences mentales pour savoir résister aux pressions et prendre des décisions adéquates au bon moment. A titre d’illustration, consultez notre étude de cas sur la préparation des équipes de centrales et de raffineries aux arrêts de tranche.

PerformanceS versus performance ? Un réel sujet de prise de conscience !

A l’ère de la prédominance des chiffres et de la finance, le sujet est bien de replacer la valeur de l’humain et la performance des hommes et des équipes dans la balance. Il ne s’agit pas de nier l’importance du résultat financier, mais de raisonner de façon plus globale et à plus long terme. La juste gestion des ressources et le développement des talents, l’accomplissement, la satisfaction et la motivation qu’elle procure, l’engagement renforcé, la cohésion inébranlable….autant de facteurs humains pour voir loin et durer longtemps ! Merci à l’Anact-Aract pour cette belle initiative qui nous fait grandir et réfléchir à nos futures valorisations collectives.

 

Auteur : Edith Perreaut-Pierre